Les Seigneurs de Salem de Rob Zombie

Cinéma et Séries, Explorations

affich_24977_1

Lorsque l’animatrice de radio alternative, Heidi, reçoit un disque anonyme, celle-ci décide de le faire passer à l’antenne.  Cette diffusion semble réveiller quelque chose de mystique à Salem.  Est-ce que les sorcières sont de retour en ville?  Un film de Rob Zombie où l’on découvre un univers dépaysant et où l’esthétique du réalisateur est le point fort.

À la recherche d’un film d’horreur pour effrayer une amie loin d’être friande de ce genre, je suis tombée sur Les Seigneurs de Salem qui m’avait intriguée par son titre.  J’ai déjà visité cette ville, bien qu’elle m’ait déçue (elle est si petite), je me souviens avoir raffolé des boutiques de sorcellerie ça et là.  J’ai cru pouvoir visiter une autre facette de cet endroit l’espace d’une soirée et j’ai été ravie par cette vision sombre et maléfique qui m’a été offert. Par contre, pour le côté effrayant, on repassera.

Je ne vous promets pas que vous serez d’accord avec mon avis, car déjà à la base,  les notes sur le web ne sont pas très élevées et les personnes avec qui j’ai visionné le film n’ont pas vraiment apprécié, ce qui n’est pas mon cas. Cependant, si vous êtes friands des trucs dans le genre d’American Horror Story – comme je le suis -, vous allez être servis, mes amis ont aussi fait la ressemblance entre cet oeuvre et à The Holy Moutain, mais en moins intense.

Qu’importe vos goûts, voici les miens : j’ai vraiment aimé les protagonistes principaux. Heidi, interprétée par Sheri Moon Zombie, la femme du réalisateur, elle m’a plu par son style extravagant (et je suis aussi extrêmement jalouse de son appartement). Fait intéressant, l’actrice est l’une des rares femmes qui peut être surnommée Scream Queen, étant donné qu’elle a uniquement fait partie de casting d’horreur. Sinon, pour les autres personnages, en général ils me semblaient tous charismatiques et bien joués.   J’ai particulièrement aimé la propriétaire de l’immeuble d’Heidi et sa copine diseuse de Bonaventure.

Au niveau de l’histoire, j’ai trouvé que c’était correct, sans plus, découvrir les flash-blacks des rituels sataniques et des procès de sorcières m’a plu. Par contre,  l’idée aurait pu être mieux exploité. Elle aurait pu être beaucoup  intrigante. Certains passages étaient prévisibles.

Cependant, s’il y avait bien une chose qui était imprévisible, c’est tout le domaine visuelle. Chacune des images captivait mon regard.  Chacune des pièce, chacune des scène, était unique.  Je ne peux que vous suggérer de visionner Les Seigneurs de Salem à votre tour, je n’arrive pas à expliquer mon ressenti et je trouverais un peu cliché de le décrire par une version beaucoup plus dark d’Alice au pays de merveilles. Disons que c’est grunge, psychédélique et baroque en même temps.

CollageLORDOFSALEM

Cet univers fou est mon principal motif qui me donne énormément envie de découvrir les autres réalisations de Rob Zombie. Il y a son classique, La maison des mille morts qui est plus humoristique, qui me fait de l’œil. Il a même participé à la création de la bande-sonore, car monsieur a plus d’une corde à son arc ; il est musicien également! Une autre raison pour ne pas passer à côté de cet artiste.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s