Avenged Sevenfold Shepherd Of Fire Tour au Centre Bell

Explorations, Musique

J’ai été initiée aux concerts rocks en 2013. Ça a commencé avec Bullet For My Valentine en enchaînant avec Three Days Grace. Ces spectacles ont comme point en commun leur salle : le Metropolis que j’affectionne particulièrement. Il y a une semaine jour pour jour, je me situais plutôt au Centre Bell, non pas pour regarder à une partie de hockey, comme j’en ai l’habitude, mais bien pour assister à la prestation de mon troisième grand nom de la scène rock : j’ai nommé Avenged Sevenfold.

Comme je le disais dans mon article sur ce que j’écoutais dernièrement, je me suis portée volontaire pour accompagné mon petit-ami étant donné que personne ne voulait y aller avec lui. Ils ont manqué quelques choses! Ça fait environs deux mois que le groupe joue en continue dans mes écouteurs, cette écoute répétitive et ces tentatives d’apprendre des paroles auront valu le coup : en plus d’avoir passé une merveilleuse soirée le 13 mai, je peux dire que j’ai découvert des artistes talentueux! Je m’attendais qu’une fois le show terminé, je n’aurais plus autant envie d’A7X, mais je me suis trompée, juste aujourd’hui, j’ai une petite passe de Sidewinder.

Cependant, je parle de découverte de nouveaux artistes, donc parlons de la première partie animée par Hellyeah. Encore là, j’avais fait mes petites recherches comme une bonne élève après avoir acheté mes billets. J’ai été jeté un coup d’œil aux clips du band. Première impression? Ça me semble plutôt redneck. Pour vous donner un exemple, voici un vidéo  où on a droit a course contre la police et filles dénudées.

Rendu sur place, ils ont confirmé mes craintes : chapeau de cowboy pour le guitariste et mohawk rouge pour le chanteur. Niveau son, c’était médiocre, leurs amplis blessaient carrément les oreilles. Du côté des chansons, excepté leur succès Drink Drank Drunk que j’ai reconnu, les autres titres étaient tellement plus heavy – trop à mon goût – que ce que j’avais aperçu sur youtube auparavant : on aurait dit deux groupes différents. Au moins, ils se sont repris vers la fin avec You Wouldn’t Know qui était beaucoup plus soft. Reste qu’ils ont quand même eu de l’effet, c’est ce que les mushpits ont témoigné.

Venons-en au clou du spectacle. Vers 9h, Avenged arrive enfin. Ils ouvrent sans surprise avec Shepherd Of Fire. Je vous offre un extrait de ce moment :

Ce n’est évidemment pas moi l’auteur de ce vidéo, mon cellulaire, ce bon vieux Samsung Galaxy Q, n’offre même pas le quart de cette qualité. Bref, tout ça pour dire que c’était un instant mémorable. Shepherd Of Fire fût suivi de Hail To The King, ces deux morceaux étant ceux que je ne connaissais le plus par cœur, ce fût un délice de les clamer haut et fort dans cette ambiance médiévale où les hail furent souvent criés. Un début de rhume plus cet engouement m’a obligatoirement mené tout droit vers l’extinction de voix le lendemain, tant pis pour la comédie musicale que je présentais cette semaine-là!

Comme vous avez pu le voir plus haut, la scène est impressionnante! Le château qui faisait guise de décor était magnifique, au centre, un trône gigantesque régnait à l’occasion également. Les grandes fenêtres qui sont en réalité des écrans étaient un cadeau : moi qui est à moitié aveugle de loin, ça m’a aidé à apprécier l’expérience. Montrant souvent les membres, ils ont diffusés aussi des images de squelettes, emblème d’A7X, et même des extraits de vidéoclips. Pour continuer à propos de ce qui est technique, j’ai été surprise de ne voir de flammes nulle part.

Appart de ça, la prestation était impeccable et d’une grande variété. La formation ne s’est pas contenté de leur dernier disque, ils ressortaient leur vieux succès et passaient d’un album à l’autre. J’ai été ravie d’entendre Seize The Day, qui de mémoire, est la première chanson que j’ai entendu d’eux. La foule, elle, s’est exclamé devant Nightmare et Buried Alive. De leur compilation éponyme, l’un des meilleurs, il y a notamment eu Almost Easy. À l’exception d’un ou deux titres que je ne reconnaissais pas, j’ai adoré chaque morceau, et même pour ceux qui ne me disait rien, l’ambiance compensait.

Justement, les Québécois étaient en feu. Les «Olé olé» qu’on lance à nos Canadiens ont plané ce soir-là. À la fin, lors des rappels, le guitariste est revenu sur scène avec un chandail de notre équipe de hockey locale. Je ne veux pas raconter de mensonge, mais de loin, on dirait qu’il était écrit son propre nom sur le gilet, en plus. Exclamations du public. On a le droit a un second rappel : j’ai été énormément choyée par cette conclusion. Lorsque le chanteur commence à introduire drôlement cette dernière chanson, «This song is about sex, about murder and, about murder after sex», je ne réagissais pas. Sauf que quand A Little Peace Of Heaven a débuté, j’étais au comble du bonheur : c’était la chanson pour laquelle j’avais longuement croisé les doigts  pour qu’ils la jouent. Tout pour rendre cette soirée magique, quoique trop courte.

Un petit selfie avant le spectacle 🙂

A7X : awesome show !

A post shared by Ariane Beaudin (@ariane.rcs) on

Décidément, je ne regrette en rien d’avoir acheté un billet pour Avenged Sevenfold. C’était fabuleux. J’espère que ma prochaine expérience dans le domaine de la scène rock sera aussi remarquable. Les festivals arrivent, ça ne peut qu’être prometteur. La question est : Vans Warped Tour, Montebello Rockfest ou Heavy MTL? Je vous tiens au courant!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s