Enrichir son vocabulaire en lisant

Écriture et littérature, Créations

J’ai beaucoup lu dernièrement et notamment des classiques, on peut nommer Shakespeare et Balzac. Ce que j’aime particulièrement de ces livres poussiéreux, c’est la richesse du vocabulaire de cette ancienne époque. Cependant, je ne cache pas qu’il m’arrive souvent que je dois cherché dans le dictionnaire. Ce qui est merveilleux, c’est qu’avec les téléphones, même sans internet, en un clic, on a une définition! Et j’ai découvert sur mon application de dictionnaire hors-ligne que l’on pouvait mettre des mots dans nos favoris! Si ce n’est pas fantastique la technologie. Je vous présente donc les mots que j’ai découvert en janvier à travers un texte, car il faut bien les amadouer ces petites bêtes!

«Le poète du coin aimait appeler l’endroit de sérail bien que personne ne comprit le mot. C’était une petite maisonnette qui semblait peu accueillante dans le froid de l’hiver, la cheminée crachait peu. On aurait cru que celui ou celle qui y vivait menait une vie d’ascète, mais non. En fait, même si la résidence était hiémale, il faisait toujours chaud à l’intérieur : l’amas de gens qui s’y trouvait muni seulement de leur chaleur humaine suffisait.

Le lieu était couru à cause d’une dame qu’on peut décrire de paraphernale. À son arrivée, on eût pensé que sa popularité n’aurait pas fait long feu, mais elle a atteint une certaine pérennité sans lueur de péroraison. Le clepsydre coulait sans fin.

À la base, les villageois étaient presque craintifs de ce cette étrangère. Il fallut que quelques-uns se sacrifient pour que les autres se diogénisent à leur tour. Maintenant, nul homme ne résistait à ces charmes et quiconque tentait de prétendre l’inverse avait l’air d’un histrion. Ah! l’homme et ses péchés! Résister à des saturnales? Il ne résistera jamais. L’homme et son plaisir, le nombril du monde. Heureusement, il y a des femmes qui s’adonnent à leurs vices. D’ailleurs, je vous ouvre ma porte.»

Voilà pour un total de 10 mots nouveaux pour janvier et un joli texte qui a été très agréable à écrire. 🙂

Et voici les définitions :

Ascète : Celui, celle qui mène une vie austère.
Clepsydre : Horloge qui indique la marche du temps par l’écoulement d’une certaine quantité d’eau.
Diogéniser : Rendre impudique.
Hiémal : Qui appartient à l’hiver.
Histrion : Mauvais comédien.
Paraphernal : Qualifie les biens de l’épuise qui n’ont pas été constitués en dont et dont elle conserve l’administration et la jouissance.
Pérennité : Caractère de ce dure toujours, ou très longtemps.
Péroraison : Conclusion d’un discours d’apparat, d’une harangue, d’un plaidoyer, d’un sermon.
Saturnales : Moment de licence, de désordre.
Sérail : Partie du palais où les femmes sont enfermées, harem.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s